AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jeu du chat et de la sou.. du chapelier [PV Break]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cheshire
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 26

MessageSujet: Le jeu du chat et de la sou.. du chapelier [PV Break]   Jeu 9 Avr - 20:53

 

Cheshire se prélassait dans sa nouvelle dimension, fraîchement construite, sans aucun fauteur de trouble pour la détruire. Des petites proies qu'il enlevait -et dévorait- parfois, par ci par là, tout en restant discret pour ne pas que son retour soit annoncé. S'étirant dans sa tonne de coussins, le Chain miaula doucement avant d'ouvrir paresseusement un œil et de mordiller l'oreille d'un lapin blanc en peluche. Déjà le matin ? Oui … Mais non ! Et hop, on se rendort encore quelques heures, les pattounes griffues déchiquetant sa peluche.

Lorsque le neko daigna se lever, l'après midi était déjà bien entamé dans le monde des humains. Mais dans sa dimension, la notion du temps disparaissait. Il lui arrivait par ailleurs de dormir plusieurs jours, seulement réveillé par la faim. Cheshire avait décidé de faire un petit tour à la Capitale, Leverru. Bien sûr, il avait entendu la rumeur concernant l'invasion des Chains, sortis tout droit de l'abysse. Et croyez le ou non, il n'avait strictement aucune information à ce sujet. Soit la Volonté de l'Abysse n'avait pas jugé important de lui fournir des explications, soit elle n'avait elle non plus rien à voir avec cet événement plutôt curieux. Cheshire ne savait pas vraiment quoi en penser, mais soyons honnête, il ne s'en souciait pas. Tout ce qu'il retenait c'est que du coup, le risque de l'apparition de contractant illégaux était plus élevé. Pas que cela l'importait mais à force, il avait peur que Pandora finisse par fouiner et se rendre compte de sa présence. Ca en revanche, il voulait l'éviter par tous les moyens nécessaires, même si cela signifiait tuer les Chains, ce qui tuerait aussi le contractant, dont le destin est de toute façon, de mourir.

Alors Cheshire se rendait régulièrement à Leverru pour lui aussi effectuer quelques rondes. Il évitait les membres de Pandora, et plus particulièrement un certain chapelier. Pourtant, Cheshire n'était pas dupe, il savait que Xerxes Break finirait pas ressentir sa présence, entendre un bruit de clochette ou autre. C'est d'ailleurs ce qui fini par arriver. Dissimulé comme il savait si bien le fait, le Chat de Cheshire arriva à lui échapper à plusieurs reprises.

Cet après midi là, donc, il c'était rendu de nouveau à Leverru. Perché sur un toit, il pencha la tête sur le côté, faisant la moue en se gratouillant l'oreille. Qu'est-ce que ferait le chapelier s'il le voyait réellement. Bien sur, il savait que Cheshire était de retour mais il n'en avait aucune preuve concrête, Cheshire avait veillé à ça. Mais le Neko savait qu'il n'était qu'une question de temps avant le face à face. Est-ce qu'il allait utiliser Mad Hatter ? Ou alors simplement curieux ? La curiosité oui, mais ne l'empêchera pas de finir le travail.

Cheshire feula, contrarié avant de disparaître pour réapparaître dans une ruelle où il avait sentit la présence d'une Chain qui venait de se matérialiser devant lui, tout droit sorti de l'Abysse. Il regarda paresseusement le portail se refermer puis soudainement, sa patte griffue fendit l'air. Le combat fit rage, mais la Chain était surtout en colère et pas le moindre du monde stratégique. Ses coups n'étaient que brusquerie sous une impulsion qui lui porterait préjudice. En effet, Chess n'eu aucun mal à venir à bout de son adversaire qui fini en petits morceaux. La porte de l'Abysse s'ouvrit pour aspirer ce qui restait du Chain et par la même occasion celle de son contractant. Le chat regarda d'un air blasé la femme qui hurla, essayant d'échapper à son destin.

Puis au bout de quelques instants, le calme revient … jusqu'à qu'un léger bruit de pas se fit entendre. A peine perceptible mais pas inaudible aux oreilles du chat. Les dites oreilles qui se dressèrent sur sa tête pour frémir légèrement. Une odeur qu'il reconnaissait parfaitement.  

Accroupi par terre, les mains sur le sol, Cheshire tourna simplement la tête pour croiser ce regard rubis identique au sien. Le temps semblait se figer et pourtant il ne se passe que quelques secondes avant que Cheshire réagisse et disparaisse dans sa dimension.

Bien sur, il avait sentit la main l'agripper en même temps qu'il quittait la ville, aussi, Cheshire grogna, le laissant tomber en plein milieu du hall de sa propre dimension, lui même s'étalant à même le sol, sur les dalles de couleur.

Deux choix s'offraient à lui, la confrontation ou la fuite. Chess savait déjà ce qu'il risquait en confrontant au clown, aussi il n'hésita pas une seconde pour bondir sur le mur qui formait une forme étrange avant de disparaître à l'étage.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ches-dimension.forumgratuit.org
Xerxes Break

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/04/2015

MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la sou.. du chapelier [PV Break]   Ven 10 Avr - 20:21

 

Les Chains... Leverru en était infestée ces derniers temps. Et pas moyens de découvrir pourquoi ou comment. Encore un des petits jeu de la Volonté de l'Abysse qui n'amusait certainement qu'elle? Une faille des portes de l'autre monde? Un dysfonctionnement à l'intérieur même de l'Abysse? les possibilités restaient infinies, autant de questions qui restent sans réponse et encore et toujours ses créatures qui gagnent chaque jour un peu plus d'ampleur et d'influence. Ils dénichent des Contractants Illégaux, les vouant à une mort certaine en leur montant la tête de tromperies et de promesses immorales, et bien entendu les humains, faibles petites choses, se laissent prendre dans les filets de ses monstres sans la moindre compassion pour l'âme des vivants. Ils se dévorent entre eux pour obtenir plus de pouvoir, mènent la ville au chaos et à l'émeute, provoquent d'innombrables dégâts, et dans ce genre de situation désespérées, ce sont encore et toujours les même personnes qui doivent se mettre en travers de leur chemin. Pandora.

Et aujourd'hui encore on les avait appeler afin de nettoyer les rues de la Capitales qui regorgeait de Chain, apparaissant de partout et de nulle part, se propageant à une vitesse folle, ils ouvraient des passages par lesquelles parfois trois ou quatre créatures de l'Abysse se glissaient en même temps. Break c'était une fois de plus éloignés des autres. De la pointe de son épée il tailladait les créatures à la recherche d'un être humain afin de conclure un pacte, ceux qui avaient déjà trouvé chaussure à leur pieds semblaient déjà entrain d'affronter d'autres Contractants afin de récupérer le pouvoir de l'autre... ceux-là ne pouvaient plus être sauvés. Il n'en resterait plus qu'un au bout du compte, alors autant les laisser s'entre-tuer pour se faciliter un minimum le travail. Pourquoi se fatiguer à abattre les ennemis quand d'autres peuvent le faire pour vous. C'est malheureux pour les pauvre âmes liés aux Chains vaincus... ils mourraient à leur tour, entraînés dans l'Abysse, ce monde froid et obscure et n'en ressortiraient probablement jamais.

Les Chains diminuaient doucement, Pandora s'appliquait toujours dans ses devoirs, le Chapelier s'était arrêté de compter combien de créatures il avait mit à mal sans utiliser une once même du pouvoir de sa propre Chain, la lame était largement suffisante. Toutes ses bêtes sans intelligence n'avaient pas la moindre chance... quand aux Contractants Illégaux... tant pis pour eux, ils comprendrait rapidement qu'accepter un pacte avec un être de l'Abysse n'était pas une bonne idée. Break venait justement d'envoyer l'un deux dans les profondeurs de l'autre dimension, mais à peine le monstre et son "maître" disparu, un autre bruit attira son attention. Probablement une autre Chain qui venait de faire son apparition, mais le temps qu'il parvienne jusqu'à la ruelle sombre, la créature semblait avoir rendu son dernier soupir.

En revanche, le Chapelier avait découvert quelque chose de bien plus intéressant qu'une simple Chain... enfin, techniquement, il s'agissait d'une Chain, mais celle ci était spéciale. Il s'agissait du Chat de Cheshire. Celui ci fixait paresseusement son bourreau de son œil unique, cet œil rouge qui appartenait à Break et que la Volonté de l'Abysse avait remise au Neko dans un passé lointain. Le clown resta interdit durant un court instant... Il n'était pas censé être mort celui là? Et même plus que mort... Break lui avait pratiquement tranché tous les membres avant de l'éliminer une bonne fois pour toute, il l'avait vu mourir! Alors...

Mais pas le temps de se poser d'avantage de question, le chat venait subitement d'ouvrir un portail en direction de l'Abysse. Délaissant son travail d'éradication pour se concentrer sur le revenant, Break avait tout juste eu le temps de l'agripper pour disparaître avec lui et se retrouver dans le monde distordu de l'animal. Ce monde tout en couleur qui correspondait si bien à l'extravagante créature. Une sensation à la fois de nouveauté et de déjà-vu assaillit le chapelier qui ne se releva pas tout de suite de sa descente forcée -ou pas- dans la dimension du neko. Il fixa longuement la Chain qui semblait effectivement plus vivant que jamais. Vraiment très intéressant. Cheshire avait de toute évidence surpassé la mort, et éveillé la curiosité du clown qui avait étiré un petit sourire en coin avant des se redresser pour épousseter sa veste blanche. Tel un animal sauvage, Chess n'avait pas perdu de temps avant de s'éclipser rapidement. Il avait très probablement eu raison de ne pas s'attarder dans les parages, mais Break n'était pas décidé à laisser tomber sa poursuite pour autant. Il quitta la pièce dans laquelle il se trouvait en passant par une porte ovale qui déboulait sur une sorte d'escalier. Même si le chat ne se trouvait plus dans les alentours, Break, rictus amusé à l’appui éleva la voix pour s'adresser à la créature des Abysses.

« Alors comme ça tu n'es pas mort?? » Il commença à grimper les escaliers en s'appuyant sur sa canne. « Pourtant je me souviens parfaitement t'avoir tué... A moins que ma mémoire ne me joue déjà des tours... » Il poursuit son ascension, observant à droite à gauche, s'attendant à voir surgir Cheshire de n'importe où. « Ou bien peut être que tu possèdes neuf vies? Comme les chats? » Un rire agacé s'échappa de ses lèvres. « Alors? Quel est ton secret Cheshire? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheshire
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la sou.. du chapelier [PV Break]   Ven 10 Avr - 21:05

 

Un grognement frustré s'échappa des lèvres du Chain lorsqu'il entendit la voix du chapelier s'élever. Elle raisonnait d'une manière agaçante dans les couloirs de sa dimension. Tant d'interrogations auxquelles Cheshire ne comptait pas répondre et encore se montrer. Si la vie d'Alice était menacée, il n'aurait pas hésité à provoquer lui même le combat, mais là ce n'était pas le cas. Le chat n'allait pas s'engager dans un combat qui risquait cette fois-ci de ne pas l'épargner s'il n'avait rien à protéger … Ni même à gagner.

Mais le membre de Pandora se retrouvait piégé -volontairement- dans son antre, et même s'il le désirait, il ne pourrait pas sortir sans l'aide du propriétaire des lieux … Ou une aide extérieur. Avait-il laissé un quelconque indice à ses amis pour qu'ils viennent le chercher ? Perché en haut d'un escalier, une moue contrariée déforma le visage, quelques instant plus tôt impassible, du Chain. Il n'avait pas envie que tous ces idiots de Pandora envahisse sa dimension, et encore moins ce stupide lapin noir ou même … Alice. Elle ne devait pas venir ici, il ne voulait répondre à aucune question qu'elle pouvait se poser, même si lui, il détenait toute la vérité. Vérité que le Clown n'était visiblement pas arrivé à trouver malgré qu'il lui avait piqué sa clochette. Il n'allait pas s'en plaindre. Cependant cela signifiait qu'il pouvait toujours essayer de torturer le neko pour obtenir ses réponses. Après s'être fait maltraité de la sorte, Cheshire s'attendait à tout de la part de Xerxès Break.

Fuir ne servait à rien, le contractant illégal finirait par mettre la main sur lui, et il faut mieux que Chess prenne les choses en mains plutôt que de se laisser contrôler par les désires de cet être manipulateur et sarcastique. Le rire qui échappa à ce dernier fit dresser les cheveux du chat qui ne pu s'empêcher de feuler.

C'est finalement contre un mur, tout prêt de Break, que Cheshire apparu soudainement. Son rubis fixa son œil jumeau et la bouche en forme de V à l'envers se mouva pour prononcer quelques paroles d'une voix calme, un brin lassé.

« Cheshire ne doit aucune explication au Chapelier. Il y a des choses que tu n'es pas à même de comprendre. »

Le calme avant la tempête. Il faut toujours être sur ses gardes avec le comportement beaucoup trop changeant de l'ancien chat. Son bras et sa main aux doigts parsemés de griffes lacérées s'abattit en direction de Break pour percuter brusquement le sol. Des débris se détachèrent alors qu'une partie de l'étage céda sous la force anormalement brutale du chat. Cheshire profita de la chute du gardien de Pandora pour ouvrir un portail et la laisser tomber dedans.

C'est dans une autre pièce de sa dimension que Break atterrit. Oh bien sûr, le plus raisonnable aurait été d'en profiter pour le faire partir, l'envoyant à Leverru. Mais maintenant que le chat commençait à s'amuser, toute idée saine et logique venait de quitter son esprit, guidé maintenant par la folie et le vengeance.

Cette nouvelle pièce était bien étrange. Ronde, sans fenêtres ni portes. Des murs anormalement hauts qui formaient à certains endroits des blocs comme une sorte d'escalier tordu qui menait … Au plafond. Ces blocs sont de couleurs rouges et noirs, le sol et le plafond d'une jaune, qui scintillait à des fréquences irrégulières, dérangeant ainsi ceux qui se trouvaient dans cette « prison ». Sur l'espace lisse des murs, on pouvait parfois voir des étagères contenant de vieux livres déchirés, de la vaisselles fissurées, des peluches décousues avec le coton qui pendouillait et le plus glauque, des poupées grotesques qui s'agitaient à la venue du chapelier.

« C'est le Chapelier, c'est lui, c'est lui! »
« Houhou Cheshire ne doit pas être content ! »
« Le minet va se venger, le briser, lui tordre les yeux, lui craquer les doigts. »
« Lui piquer son autre œil. »
« L'oeil du démon ! Le démon et le chat, la folie les emportes ! »
« Ils vont danser comme avec Alyss ? »


« Taisez vous ! Cheshire n'est pas là pour jouer ! » fit soudainement la voix forte et irritée du neko qui venait à son tour d'arriver, coupant les affreuses poupées dans leurs commérages et leurs rires sinistres et terrifiants.

D'un coup de patte, il envoya valser une étagère qui s'écrasa sur le sol, en morceau. Les poupées qui étaient dessus subirent le même destin. Les autres encore animées ne tardèrent pas à s'offusquer.
« Méchant Cheshire ! »
« Vilain Matou ! »
« Ce n'est pas bien ! »
« Le Clown va te piquer ton œil. »


Le chat n'y prenait pas attention, accroupi sur un haut bloc rouge. Il regarda sa proie, avant de subitement lui bondir dessus. Les deux corps percutèrent le sol avec violence, contre les débris déjà présents à cause de l'étagère que Cheshire avait fracassé un instant plus tôt. Allongé de tout son long sur lui, Chess leva le bras avec l'intention de l'abattre sur Break et d'en finir avec lui.

« JE VAIS TE TUER POUR CE QUE TU AS FAIS !!! »

Ses griffes lacérèrent son cou où s'échappait des flaques de sang qui vinrent titiller son nez, provoquant la légère inattention du chat, bien qu'il referma sa prise, ses griffes s'enfonçant dans sa chaire au niveau du cou et de l'épaule.  



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ches-dimension.forumgratuit.org
Xerxes Break

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/04/2015

MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la sou.. du chapelier [PV Break]   Ven 10 Avr - 22:09

 

Les escaliers grimpaient toujours plus haut sans qu'une quelconque fin ne semble visible et le Chapelier les suivait en observant attentivement tout autour de lui. La dimension de Cheshire était en dehors du temps et de l'espace, tout semblait différent, même l'air n'avait pas la même texture. Ici, Break était loin d'être en sécurité, le neko pouvait probablement faire tout ce qu'il voulait de cet endroit, le changer, le rendre plus dangereux encore, plus terrifiant, le faire évoluer au rythme de ses envies et de ses pensées... il était prisonnier, prisonnier en quelque sorte de l'esprit de la Chain farouche qui ne s'était toujours pas montrée, et n'avais d'ailleurs pas donné de signe de vie depuis plusieurs longue minutes. Le silence devenait pesant et Break commençait sincèrement à se sentir seul. Ses questions raisonnaient dans le vide en un échos qui semblait presque infini, mais pas l'ombre d'une réponse, d'une patte ou d'un bout de queue.

Les marches se poursuivait encore et encore, plus raide, plus verticale, le Chapelier avait presque l'impression de gravir une montagne et le pire dans tout ça était certainement qu'il commençait à se lasser de ce cache-cache incessant, sa main se crispant sur le dos de sa canne, il commençait à observer frénétiquement les alentours à la recherche de Cheshire, mais ce n'est que lorsqu'il atteint une sorte de plateforme plus large qui aurait pu faire penser à un étage que la voix monocorde de l'animal se fit enfin entendre dans son dos. Le clown se détourna ne se retourna pas immédiatement, figeant son sourire amusé sur ses lèvres. Il se doutait bien que la créature des Abysses ne lui répondrait pas. Lorsque le Chapelier fit face à Cheshire, il se retrouva face à l'imposante griffe levé dans sa direction, de toute évidence prête à s'abattre sur lui. Mais alors qu'il s'attendait à voir un coup arriver, c'est le sol qui subit les frais de la violence de la Chain, se fissurant sous ses pieds, le faisant perdre l'équilibre... puis tout simplement tomber dans les profondeurs de la dimension de Chess.

La chute lui paru interminable et pourtant elle n'avait probablement durée qu'une ou deux seconde. Le choc de l'atterrissage fut tel que les jambes de Break cédèrent sous son poids et il s'étala face contre terre, ou plutôt contre le carrelage d'un jaune vif presque aveuglant, ou en tout cas particulièrement désagréable à regarder... et que dire sinon que cette couleur étrange recouvrait les moindre parcelle de la petite pièce ronde. On avait presque l'impression que les murs entièrement nus se rapprochaient à chacune de ses respirations, respiration qui se faisait de plus en plus oppressée alors que le Chapelier se remettait enfin de sa chute. Agenouillé, appuyé sur sa canne, il se relevait lentement tandis que de petites voix nasillarde et enfantine semblait voleter autour de lui. Désorienté, Break avait totalement perdu de vue Cheshire et promenait frénétiquement son œil unique tout autour de lui, remarquant enfin la présence des poupées parlantes qui se moquaient de toute évidence de lui. Ces poupées lui rappelaient de mauvais souvenirs, et son sourire se crispa pour devenir bien plus sombre.

« Ce n'est pas très gentil d'enfermer tes invités de la sorte... »

Mais l'éclat de ses paroles se perdit dans le brouhaha des poupées qui riaient, jusqu'à ce que le neko révèle enfin sa présence en balançant un grand coup de patte dans l'étagère qui retenait les jouets. Les petits corps de porcelaines abîmés voletait comme en apesanteur dans la pièce, certains c'étaient écrasés au sol pendant que d'autres continuaient de tournoyer autour des deux protagonistes tout en poursuivant leur petits rires sinistre et malsains. Le sourire de Break disparu définitivement de son visage, cette scène lui en rappelait bien trop une autre pour le laisser de marbre devant la situation.
A présent complètement debout, le Chapelier ne tarda pas à déchanter en sentant un poids lourds s'abattre sur lui. Son corps percuta lourdement le sol -une deuxième fois...- et son dos craqua sous l'impact. La Chain était au dessus de lui, menaçante son œil rouge planté dans son miroir, luisant de haine et de mépris. Pris au piège. Break eu à peine le temps de relever sa canne pour parer la violente attaque du neko qui avait tout de même atteint sa cible -probablement moins fort que s'il était resté immobile- Une giclée de sang s'échappa de la clavicule du Chapelier qui retint un cri de douleur, tandis que les poupée animée continuaient à rire.

Le sang avait aspergée le visage de Chess qui avait cligner des yeux une milliseconde, mais c'était suffisamment au clown pour retrouver sa liberté. Dans une geste rapide et précis, il dégaina son épée de sa canne et entailla la patte de la Chain au niveau du poignet, tranchant une partie de la paume et du pouce. L'entaille était profonde et Break se dégagea de l'emprise du chat, une main plaqué contre la blessure à son cou. Le regard sombre, une cerne légère sous la paupière, le Chapelier étira un nouveau sourire machiavélique. Un sourire ampli de colère et d'amertume.

« Tu n'as pas réussit à me tuer la première fois... la seconde ne te réussiras pas d'avantage. Et non seulement tu ne me tueras pas, mais je vais te faire ravaler ton arrogance. Tu aurais du te contenter de répondre à mes questions, ça t'aurais éviter de te donner autant de mal... »

La pièce était ridiculement petite, pas spécialement pratique pour manier l'épée... mais la proximité entre lui et la créature de l'Abysse pouvait jouer à son avantage. Le clown se mit en garde, sa main couverte de sang, et il fondit droit sur l'animal, arrachant des bout de peau et de vêtements ça et là, il frappai majoritairement les patte et les jambes, forçant le neko à reculer pour le pousser contre un mur ou il pointa sa lame droit en direction de son œil.

« Tu n'as pas changé Cheshire... je m'attendais à mieux de ta part, toi qui à réussit à surpasser la mort elle même... »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheshire
Admin
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 28/07/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la sou.. du chapelier [PV Break]   Sam 11 Avr - 0:16

 

L'inattention de Cheshire manqua de lui être fatale. Le chat laissa échapper un glapissement de douleur alors qu'il sentait la lame s'infiltrer dans sa paume, remontant jusqu'au pouce. Une blessure qui pouvait paraître courte pour une main humaine, mais c'était sans compte la patte démesurément grande de la créature et l'entaille était donc toute aussi longue que profonde. D'un bond, il s'éloigna de lui, ce qui permit au Chapelier de se redresser. Les deux s'affrontèrent du regard un court instant avant que le sourire du contractant lui glace chaque partie de son corps. Il avait également apprit à prendre ses menaces au sérieux. La peur lui broyait le ventre et il recula une nouvelle fois d'un pas. A partir du moment où Break se servirait de Mad Hatter, Cheshire savait qu'il en serait fini de lui. Il devait donc agir, rester mobile pour ne laisser à aucun moment le temps à sa proie de faire appel à sa plus forte arme. Le neko ne se souvenait que trop bien de la sensation de son corps qui se détruisait pour se consumer jusqu'à l'état de poussière. La douleur de chaque membre qui devenait solide avant de se fissurer et de se briser. Rien de bien agréable. Cheshire n'avait jamais ressentit autant de souffrance que ce jour là. Lorsque Vincent lui avait crever les yeux … La mort avait été rapide. Malgré l'acte abject, il n'avait pas eu à souffrir longtemps. Or la torture de Mad Hatter, sous l'oeil satisfait de son bourreau, était une longue agonie, où il ne pouvait que rester impuissant, impossible de lutter contre son corps qui partait en miettes, impossible de se lever et de combattre. Le corps également trop lourd pour se téléporter. Oh oui, Cheshire se souvenait parfaitement de tout ça, de chaque sensation. Cela resterait à jamais marqué en lui. Et il n'avait certainement pas envie de revivre ce douloureux schéma.

Mais il faut croire que Xerxès Break avait eu la même stratégie que lui. Si la Chain indépendante voulait l'empêcher d'utiliser Mad Hatter, le chapelier lui s'activait pour ne pas qu'il puisse disparaître. Obligé de passer à la défensive, Chess n'avait pas le temps de trouver une ouverture pour le déséquilibrer et ainsi pouvoir se téléporter. Malgré ses coups de pattes, l'épée de l'homme le pourfendait, s'attaquant à ses jambes et ses longs bras. Le problème était que contrairement au maitre d'armes qui gardait son sang froid, Cheshire se laissait aveugler par la colère, se contentant de frapper avec brusquerie, sans réelle précision. Le trancher … Le trancher en morceaux ! Cheshire doit le tuer, c'est tout ce qu'il mérite! Ce qui donnait un fort avantage à Break. Poignets meurtrit, il fini par se retrouver contre le mur, la lame contre lui.

Sa main tenant son autre poignet, sur une autre profonde entaille, la Chain avait cessé de bouger. La respiration haletante, il le fixait, une certaine lueur de panique mélangé avec de la fureur dans son œil unique qui croisait celui de Break, à la lueur malsaine. Il n'était plus en avantage physique, son corps blessé par les coups de son bureau. Le silence revenu, Chess semblait prendre conscience de la douleur survenue lors de ce court combat. Sa peau, arrachée à certains endroit -et à vive à d'autres- le brûlait et le liquide vermeille recouvrait le tissus noir de ses vêtements, coulant en abondance à certains endroits. Baissant son œil, fixant tout aussi bien la lame menaçante qui pouvait lui trancher gorge, et les flaques de sang qui coulaient sur le sol jaune, Cheshire ne disait mot, malgré les remarques de Break. Il comprit rapidement que ce dernier n'avait pas du tout l'intention de lui trancher la gorge, la lame remontant jusqu'à son œil, effleurant son orbite.

Son cœur battait à toute allure, trop vite pour qu'il puisse garder cet air serein. Son corps se raidit avant d'être secoué par de léger tremblement. Plus que la peur de Mad Hatter, c'est la scène d'une autre mort qui lui vint en tête. Celle d'un innocent chat … Une paire de ciseaux qui s'était enfoncé dans des yeux dorés. Après tout, Cheshire n'était pas toujours été une Chain. Le chat d'Alice … C'est ce qu'il était avant d'être tué atrocement par Vincent. Et c'est certainement ce qui restait son plus grand traumatisme, lui qui ne comprenait pas vraiment les émotions et actes des humains. Non, il n'avait pas compris ce qui lui était arrivé. Ou du moins, que trop tard.

Pourtant, cet œil rubis qu'il a aujourd'hui, ce n'est pas comme s'il lui appartenait. Xerxès Break est le plus à même à comprendre ce qu'il peut ressentir, puisque la Volonté de l'Abysse est celle qui lui arraché l'oeil pour justement le transmettre au chat. Aujourd'hui, le Chapelier voulait certainement reprendre ce qui lui appartient. Les poupées qui voltigeaient et riaient au dessus d'eux semblaient du même avis.

« Kevin va récupérer son œil ! »
« Le Clown est rancunier ! »
« Pauvre Cheshire, pauvre petit Chat ! »
« C'est à cause de Vincent, méchant Vincent !! »


« TAISEZ VOUS !!! » hurla une nouvelle fois la Chain. « CHESHIRE VOUS A DIT DE VOUS TAIRE !! »

Plus que de la colère, c'est de nouveau la panique qu'on lisait dans son regard menacé. Non pas par égard à son œil mais plutôt à cause des paroles que prononçaient les poupées. Mentionner Vincent n'était absolument pas une bonne idée. Break savait qu'il a un lien avec la Tragédie de Sablier, mais ignore de toute évidence le rôle qu'il a jouer. Cheshire qui intervenait prouvait également que lui, il savait toute l'histoire. Tout cela restait de mauvais augure.

Il est donc temps de passer aux choses sérieuses. Cheshire émit un petit rire.

« Cheshire est plus malin que tu sembles le penser. JE VAIS TE DETRUIRE !!! »

Soudainement un éclair sombre coupa temporairement la vue de Break, ce qui permit au corps du chat de se métamorphoser. Une sombre poussière noire s'éleva dans les airs, sous la forme d'un terrifiant chat au grand sourire flippant.

« Chess va t'enterrer vivant !!! »

Aussitôt les murs se mirent à trembler. Toutes les étagères et ce qui se trouvaient tombèrent sur le sol. Les blocs de couleur rouges et noirs se brisèrent et de gros morceaux se fracassèrent par terre. C'était assez impressionnant vu la hauteur improbable du mur et le nombre illimité de blocs qui chutaient. Cheshire savait que Break ne pourrait pas toutes les éviter et la rapidité des épais morceaux qui tombaient l'empêchait également de prendre le temps d'invoquer Mad Hatter. La fumée noire que formait la silhouette du chat s'éleva encore plus haut avant de reprendre sa forme initiale et de se poser sur le seul bloc encore intacte et hors de porté. Finalement au bout de quelques minutes, il ne restait plus rien une parcelle de sol découverte. Et surtout, le silence. Il faut croire que les poupées n'avaient pas non plus survécu à l'impact.

Finalement, il se téléporta sur un des blocs et l'aide de ses larges mains griffues, il souleva quelques décombres pour les jeter sur le côté et découvrir ainsi le haut du corps du chapelier. La main posée sans délicatesse contre son torse, il sentait le cœur battre, preuve qu'il était toujours en vie. Cheshire laissa ses griffes lui lacérer la peau, coupant en lambeau une partie du tissus, mettant sa peau à vif et à mal. Cheshire pencha sa tête vers lui, ce large sourire présent sur ses lèvres. De sa langue, il lapa le sang sur la joue de Break, tout prêt de la commissure des lèvres puis remonta sur le front avant de déclarer d'une voix doucereuse :

« Le Chapelier est plus résistant que prévu … Mais cette fois-ci, s'en est fini de toi. A ton tour d'agoniser. Je vais te laisser te vider de ton sang … Maintenant, toi aussi tu sais ce que c'est d'être impuissant, de ne pas pouvoir bouger. Il ne fallait pas sous estimer Cheshire! »

Car oui, le chat est imprévisible. Violence brute, calme et flegme, flippant et narquois, doux et innocent …. Voila tout ce qu'il était à la fois. Et ses changements d'humeurs ne sont jamais prévisibles. Il posa de nouveau son regard, redevenu ennuyé, sur lui. Il pourrait tout aussi bien l'achever maintenant, mais Cheshire n'avait aucune envie de faire preuve de clémence, ni pour autant de le regarder mourir, cela risquait d'être long et ennuyant. Il en baillait déjà. Puis il se détourna et avec un parfait désintérêt pour cette vie humaine, il quitta la pièce, une sortie se formant sur le mur, au bon vouloir du maître des lieux.

Cheshire parcouru sa dimension avant de se retrouver dans sa chambre. Il s'assit et lappa ses blessures en fermant les paupières, se soignant ainsi jusqu'à que le sang ne coule plus. Puis fatigué, il fini par se laisser tomber sur ses tonnes de coussins et peluches, en serrant quelques unes dans ses bras, alors qu'il tomba dans cette montagne qui le recouvrait complètement, l'emportant dans les bras de Morphée. Le chat partit dans un long sommeil sans rêve, oubliant l'existence du Chapelier, puisqu'il n'y accordait plus d'importance.  



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ches-dimension.forumgratuit.org
Xerxes Break

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 09/04/2015

MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la sou.. du chapelier [PV Break]   Sam 11 Avr - 22:27

 

La vitesse des coups de Break était impressionnante, la lame de son épée fendait l'air dans de petits sifflements aigus pour s'abattre sans la moindre pitié sur sa cible. Mais Cheshire était également rapide, assez pour éviter certains des assauts du Chapelier, manifestement trop lent en revanche pour trouver une ouverture et parvenir à s'échapper. L'œil unique de Break ne quittait plus celui de la Chain, son regard semblait happé par la violence et la brutalité de ses coups, il prenait plaisir à martyriser le neko qui n'avait l'occasion que de se défendre afin d'éviter de se retrouver avec une jambe ou un bras en moins. Le sourire malsain du clown restait éternellement figé sur ses lèvres, il restait pourtant calme et serein en toute circonstance. Sa respiration était régulière, les battements de son cœur de s'accéléraient que pour soutenir l'effort physique de son corps, et pourtant, une rancune invisible lui nouait l'estomac. Si Chess en voulait mortellement au chapelier de lui avoir ôté la vie durant leur premier combat, Break de son côté avait de quoi en vouloir également à la créature de l'Abysse... enfin... peut être pas de façon directe, mais d'une façon ou d'une autre, c'est à l'Abysse tout entier que Break en voulait.

Les rires sarcastiques et méprisants des poupées parlantes étaient une véritable torture, cette pièce à la circonférence ridicule et au plafond démesurément haut, ces couleurs, cette sensation de suffocation, tout lui rappelait son premier voyage vers l'autre dimension, c'est là qu'il avait rencontré la Volonté de l'Abysse, c'est ce jour là aussi qu'il avait perdu son œil. Et tout le renvoyait désespérément à cet instant, et plus ses souvenirs resurgissaient, plus il s'acharnait contre le Chat de Cheshire. Break avait fini par reprendre le dessus, son sang s'écoulait de sa gorge et de son torse, entachant ses vêtements légèrement déchirés, mais il ne prêtait aucune attention à ses blessures pourtant conséquentes. Finalement, le Chapelier réussit à coincer le neko contre un mur, la pointe de son épée le menaçant toujours. Le temps venait subitement de s'arrêter. Comme un instant suspendu, tout ce qui semblait encore actif c'était la respiration difficile des deux protagonistes en pause forcée. Le clown haletait, la main agrippant le manche de sa canne tremblait légèrement tendis que son bras remonter lentement le long de la peau de la Chain, son torse, sa gorge, sa joue puis... son œil. Cet œil rouge qui lui avait été volé, s'il ne pouvait le récupérer, qu'est ce qui l'empêcher de le crever? Enfoncer sa lame lentement, très lentement afin de prendre le temps d'observer la souffrance, il ferait disparaître cet œil, et avec lui ces souvenirs douloureux.

La voix des enfants de porcelaine articulées continuaient à s'esclaffer de leur petits rires aigrelets qui vibraient dans l'air comme le bruit d'une craie éraflant la surface d'un tableau noir. Le Chapelier aurait bien voulu les faire terre lui même en tranchant leur maudite tête, mais au comble de la surprise, se fut Chess qui rendit ce service au Chapelier... enfin... pas de n'importe quelle manière. Le ricanement mesquin de la Chain avait effectivement attirer l'attention de Break qui avait momentanément perdu son sourire. Ce n'était jamais bon d'entendre Cheshire rire, en particulier dans ce genre de situation. le clown l'avait provoqué, il allait devoir subir le courroux et la colère du neko. Soudainement, Break se trouva totalement aveuglé par une lumière étrange, il s'écarta de Chess dans un violent mouvement de recul, plaquant une main contre son œil.

« Sale bête!!! Où est-ce que tu te caches?! »

Evidement le neko en avait profité pour prendre la poudre d'escampette, pire encore, il venait de se dématérialiser pour prendre une forme terrifiante, monstrueusement grande et pratiquement intangible. La vue revenait lentement au chapelier qui apercevait le contour flou de la petite chambre close. Quelques point blanc brouillaient encore légèrement son regard, mais pas besoin d'y voir clairement pour comprendre que la situation devenait critique. L'air, le sol, les murs, le plafond, tout c'était mit à trembler autour de lui. L'espace devenait instable, comme si on cherchait à tordre chaque parcelle de la dimension. Serrant plus que de raison la garde de son épée, Break tournait sur lui même à la recherche d'un moyen de fuir, mais rien, pas de porte, pas de fenêtre, rien que le rictus meurtrier de Cheshire qui avait de toute évidence commencé à réduire en miette la chambre dans laquelle ils se trouvaient tous les deux. Les petits blocs rouge et noirs qui menaient au plafond commençaient à subir le poids intense de la gravité et s'écraseraient au sol un à un. Certain rebondissaient et fendaient les murs, d'autre s'enfonçaient dans le carrelage comme s'ils pesaient plusieurs tonnes. Le Chapelier avait esquivé les premiers tant bien que mal, retenant l'hémoglobine qui continuait à se déverser de son cou, mais sa vision trouble et ses difficulté respiratoires ne lui permirent pas d'en faire de même avec tous les blocs qui s'écrasaient toujours en masse.

Bientôt, le corps de Break se trouva entièrement ensevelit sous les gravas, Chesire n'avait pas mentit lorsqu'il l'avait menacé de l'enterrer vivant. Le silence fit son grand retour. Le rire des poupées avaient disparu en même temps qu'elles. Seuls quelques morceaux de visage et de membres éparpillés se distinguaient parfois du reste des blocs écroulées. Il ne restait plus rien. Break avait momentanément perdu connaissance et lorsqu'il reprit conscience, le regard paresseux et détaché du neko le fixait sans le moindre intérêt. Le chapelier laissa échapper un faible toussotement en sentant l'air pénétrer douloureusement dans ses poumons, il crachait du sang et son visage était recouvert de marques de coups. La patte griffue s'abattit mollement sur son torse pour déchiqueter ses vêtement et sa peau, dévoilant une petite partie du sceau de Contractant Illégal qui ornait sa peau. Son ruby unique toisait la Chain avec acharnement, et un très léger sourire étira la commissure de ses lèvres en un rictus amusé. Il n'avait pas de quoi faire le fière, mais il était toujours vivant. Cette simple constatation le faisait jubiler de plaisir. Il ne réagit pas en sentant la langue de l'animal venir lécher le sang sur sa joue, ses bras toujours prisonniers des blocs qui le gardait captif. Un nouveau ricanement sinistre racla  la gorge du Chapelier lorsque le neko lui annonça qu'il allait le laisser mourir avant de tout simplement l'abandonner. Le neko avait tout de même pu entendre ses paroles.

« Tu devrais prier pour que je meure rapidement Cheshire... parce que si je parviens à me libérer je te retrouverai... »

Nouvel éclat de rire, à vrai dire, Break ne croyait qu'à moitié à ses propres paroles. Il était dans un état pitoyable, près à s'évanouir à n'importe quel moment, il était prisonnier et ses blessures le faisait atrocement souffrir. Il parvint pourtant à se dégager de l'amas de blocs qui le recouvrait en grande partit et se laissa dégringoler lamentablement jusqu'au sol pour ramper vers la porte qui menait à la sortie de l'antichambre. Le Chapelier s'agrippa à la poignée, se hissa et retrouva un semblant d'équilibre. Le dos vouté, les bras ballant, ses vêtements entièrement recouverts de sang -quand ils n'étaient pas simplement déchirés- il se traina laborieusement à l'extérieur, un rictus désespéré au visage. Il trainait sa lame derrière lui, refusant de s'appuyer dessus pour avancer, parcourant les couloirs distordus de la dimension de Chess. Son sang formait un petit ruisseau qui laissait entrevoir le chemin qu'il avait emprunté. Mais tout était si grand, si vaste, et chaque porte était la jumelle d'une autre. Comment retrouver le neko dans cet endroit?

Son instinct le guida jusqu'à une porte qu'il poussa, à bout de force, mais la pièce semblait vide... enfin, elle était remplie de coussins. Le regard de Break se voila, sa vision se troublait, mais son sourire n'avait pas disparu

« Je t'ai... trouvé... »

Il avait dégainé son épée... mais à peine le Chapelier venait-il de lever son bras que son corps tout entier se figea, et Break se laissa tomber au sol, face contre terre, sans connaissance...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jeu du chat et de la sou.. du chapelier [PV Break]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jeu du chat et de la sou.. du chapelier [PV Break]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Activer le chat
» Invitation au Chat
» Chat a gogo
» Le petit chat m'aimait
» Le réveil du chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ches' Dimension  :: Zone RPG :: Another Dimension ~ :: La dimension de Cheshire :: Couloirs/Escaliers-
Sauter vers: